Thomas Krüger, Job

Job, Coll. Nouveau Testament commenté, Paris et Genève, Bayard et Labor et Fides 2018 – ISBN : 978-2-8309-1666-9 – 120 pages – € 21,90.

Thomas Krüger est professeur d’Ancien Testament et spécialiste des religions et langues orientales à l’Université de Zurich. C’est un exégète renommé dans les pays germanophones.

Le livre que nous présentons ici est l’adaptation française du commentaire de la Bible de Zurich. Il veut permettre à un large public de non spécialistes d’accéder aux connaissances générales nécessaires pour comprendre la Bible. Cette série de commentaires bibliques en français a été inaugurée par le « Nouveau Testament commenté » en un volume, suivi de deux commentaires, l’un sur la Genèse, l’autre sur l’Exode. L’objectif est de fournir au lecteur un bref commentaire dont la longueur n’excède pas celle du texte biblique. Comme dans chacun des ouvrages de cette collection, le commentaire est précédé d’une traduction intégrale du texte biblique, ici celui de la Nouvelle Bible Segond. En plus on trouve une fiche signalétique présentant succinctement le livre, des notices éclairant un point particulier du texte (par exemple la « nuit » dans Job), des références de passages bibliques parallèles, et enfin, des reproductions de documents archéologiques anciens, comme des sceaux, pour illustrer tel ou tel détail du texte biblique.

Le commentaire met les recherches récentes de l’exégèse historico-critique à la portée de ses lecteurs. Les autres approches ne sont pas discutées. Par exemple pour le chapitre 1, les versets 6-12 sont considérés comme un ajout au texte primitif. L’auteur final a voulu, par ce rajout faire ressortir pourquoi un homme aussi pieux que Job a été si sévèrement éprouvé. Mais il ne dit pas pourquoi un auteur original n’aurait pas pu faire ce qu’a fait le rédacteur final. Cela dit, pour un livre comme Job dont le message est intemporel, ces a priori sont secondaires : que le livre soit une fiction littéraire comme le pense le commentateur ou un récit poétique ayant un fond historique ne change rien à son message. Or le commentaire donne les bons éléments globaux, essentiels pour saisir le message de chaque chapitre et du livre entier. Signalons qu’on ne trouve pas ou peu de notes discutant la traduction ou des interprétations différentielles. Mais joint à une bonne Bible d’étude, ce commentaire dit l’essentiel, ce qui correspond bien à son but.

Deux petits regrets cependant : 1) que le texte poétique ne soit pas disposé en vers, mais que les hémistiches ne soient séparés que par une double barre oblique. 2) le manque d’une bibliographie, même sommaire, pour poursuivre l’étude.

Le livre de Job pose des questions essentielles et toujours actuelles, comme celle de la souffrance inexpliquée. Le mérite de ce petit commentaire est de nous faire comprendre qu’il faut se méfier des réponses toutes faites et qu’il est parfois plus sage de laisser la question ouverte, tout en faisant confiance à Dieu.

Alain Décoppet

Les commentaires sont clôturés.